De l'illégitimité à la responsabilité

ICVolontaires lors de la réunion annuelle d'Eurodad
Photo © V. Krebs
Photo © V. Krebs
Irene Amodei, Sarah Webborn, versión española: Tahona Santana Naranjo
29 novembre 2006

"Toute l'équipe d'Eurodad a été serviable et accueillante. Le seul problème que nous avons eu est que nous ne disposions pas d'un bon matériel d'interprétation! Ce fut néanmoins un plaisir de faire avec et de trouver des solutions. Mes collègues interprètes ont été très sympathiques. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble en dehors du travail depuis notre arrivée ici. C'est grâce à des personnes comme elles que je souhaite volontiers poursuivre  et faire du volontariat de cette façon."

Lorenia de la Vega, interprète d'ICVolunteers

Le Réseau Européen sur la Dette et le Développement (Eurodad) est un réseau de 48 organisations non gouvernementales de développement basées dans 15 pays européens et œuvrant dans le domaine des questions liées à la dette, aux sources de financement pour le  développement et à la réduction de la pauvreté.

Sa réunion annuelle, tenue à Berlin du 29 au 31 octobre, s'est concentrée sur la question du financement responsable du développement des pays du Sud, sollicitant un vif débat. En bref, quels sont les facteurs qui rendent le financement passé et futur légitime et durable?

ICVolontaires a participé dans cet événement; apportant son soutien à l'organisation par le biais d'une équipe de six interprètes.

"J'ai vraiment apprécié mon expérience dans le cadre de la conférence annuelle d'Eurodad!" a dit Pamela Valdes, après son expérience à Berlin. "Bien que tout ce que nous avions comme équipement était un micro, ce qui constituait quelque peu un défi, l'équipe dynamique et formidable d'interprètes a rendu cette expérience excellente. Je me suis également sentie constamment soutenue par les organisateurs de la conférence: ils ont pris bien soin de nous et à tout moment. A la fin de l'événement, c'était un plaisir d'entendre: 'nous remercions les interprètes de leur excellent travail.' J'ai eu le sentiment que toutes les heures de dur labeur ont été vraiment appréciées. L'année prochaine, je serai heureuse de travailler avec Eurodad une nouvelle fois."

Cette impression a été confirmée par Gail Hurley, d'Eurodad, ainsi que par les participants: "les défis liés à la langue et au vocabulaire ont été très bien gérés. Les interprètes ont fait un excellent travail."

Cette tâche a constitué une excellente opportunité pour l'équipe d'ICVolontaires de suivre les débats entre chercheurs et activistes sur des questions actuelles et essentielles telles que celles liées aux politiques publiques de responsabilité et de transparence; des stratégies d'anti-corruption; la bonne gouvernance; le suivi des budgets et les dettes illégitimes; ainsi que l'annulation unilatérale récente d'un certain nombre de dettes exceptionnelles par le gouvernement norvégien.

Comme reconnu par le coordonnateur d'Eurodad, Alex Wilks, les groupements de la société civile ont depuis longtemps fait campagne pour un système plus juste des finances de développement. Des campagnes pour plus d'aide, plus d'annulation de dette et l'apparition de nouveaux bailleurs de fonds sur le plan international signifient que le financement responsable est devenu plus important sur l'ordre du jour politique. La discussion émanant des sessions plénières mettaient l'accent sur une inquiétude générale concernant la durabilité du flot de nouveaux fonds. Les organisateurs ont précisé que l'augmentation de l'aide (passant de plus en plus par les budgets gouvernementaux) et la délivrance de l'annulation de dette à quelques pays ont également augmenté des exigences pour une plus grande responsabilité pour le bon usage des fonds. Ces demandes émanent à la fois des donateurs et des contribuables du Nord ainsi que de nombreux activistes de la société civile.

Les membres d'Eurodad et les associés du Sud ont partagé des expériences et des stratégies qu'ils ont utilisées pour exiger de la part de leurs gouvernements et des donateurs la conception et le développement de mesures en faveur des communautés pauvres.

La réunion a également abordé la question de l'apparition de nouveaux donateurs. Des pays tels que la Chine, l'Inde, le Brésil, la Thaïlande et le Venezuela sont venus avec leurs offres financières, mettant peu de conditions et déboursant rapidement. Ces donateurs contribuent-ils à l'accumulation de la dette odieuse ou représentent-ils une concurrence saine sur le marché global de l'aide?

Beaucoup de divergences de points de vue sur la dette illégitime et les finances responsables se réduisent à des différences liées à la souveraineté. Les gouvernements devraient avoir la souveraineté sur leurs propres politiques nationales, mais Eurodad a mis en avant le fait que cette souveraineté est compromise lorsque les gouvernements s'appuient sur des prêts internationaux : en d'autres termes, il n'y a aucun espace pour des conditions sur des prêts et des crédits.

Les défis et les discussions esquissées au cours de la réunion annuelle confirment la nécessité des organismes de la société civile de continuer à se mobiliser autour de la dette illégitime et à proposer des mesures justes et transparentes en matière de dette.

©1998-2020 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis à jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|