Version imprimable


United Colors of ICV

De gauche à droite: Lwiise, Ylana, Zainab, Sarah, Elmira, Jonathan, Pauline, Vish, Rabah
De gauche à droite: Lwiise, Ylana, Zainab, Sarah, Elmira, Jonathan, Pauline, Vish, Rabah
Irene Amodei, traducci√≥n espa√Īola Miguel Ortiz
11 septembre 2008

Gen√®ve serait, para√ģt-il, une ville internationale. Une "ville globale", si l'on utilise l'expression propre √† Saskia Sassen, la c√©l√®bre sp√©cialiste en sociologie urbaine. C'est une l√©gende s√©culaire dont on a souvent us√© et peut √™tre abus√©, mais qui reste toutefois incontestable. Les gens viennent tous les jours des quatre coins du monde pour se promener le long du lac L√©man, facilement reconnaissables car ils parlent arabe, portugais ou anglais, lorsque ce n'est pas farsi, cambodgien, wolof ou encore swahili. Ce n'est donc pas un pur hasard si le si√®ge d'ICVolunteers refl√®te ce melting-pot des cultures, des origines, des langues et des exp√©riences. Cet √©t√©, le m√©lange √©tait particuli√®rement color√© et vari√©, et nous pensons que notre √©quipe m√©rite au moins la peine que nous vous en livrions un bref aper√ßu.

Vish Mannava, de Montr√©al, au Canada, mais d'origine indienne, est un comptable de 28 ans. Il y a deux ans, pendant ses vacances, il a repris contact avec sa famille √† Gen√®ve et a commenc√© un stage chez l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Il s'est √©galement inscrit √† la base de donn√©es d'ICV, mais il n'avait pas le temps de se proposer en tant que volontaire. Cette ann√©e, de retour √† Gen√®ve pour les vacances, il a pris sa revanche et a offert ses services √† l'occasion du Festival de la musique de Gen√®ve et de la R√©union annuelle du Forum humanitaire mondial. "Ces deux exp√©riences √©taient vraiment g√©niales, en particulier le Forum Humanitaire Mondiale (FHM), avec tous ces hauts dignitaires et ces c√©l√©brit√©s. Je devais m'occuper de la princesse de Duba√Į, vous vous rendez compte? Enfin, j'√©tais principalement en contact avec son assistant personnel et son garde du corps, je surveillais son emploi du temps, etc. C'√©tait la premi√®re fois que je faisais ce genre de chose. Cela m'a vraiment donn√© envie de retravailler pour ICV". Ayant d√©cid√© de rester √† Gen√®ve jusqu'√† la fin du mois d'ao√Ľt, Vish travaille √† present pour le Congr√®s mondial sur le cancer, o√Ļ il aide √† recruter des volontaires, organise leur emploi du temps et o√Ļ il s'occupe de l'√©quipe de l'Union internationale contre le cancer. "En juin, j'√©tais volontaire, et maintenant, c'est moi qui suis charg√© de leur coordination!" Interrog√© √† propos du volontariat, il a r√©pondu que "beaucoup de personnes pensent qu'il est plus int√©ressant de se faire r√©mun√©rer que d'√™tre simple volontaire. Mais pendant le FHM, j'ai rencontr√© des personnes que je n'avais vu qu'√† la t√©l√©vision ou en photo dans des magazines - Kofi Annan, Richard Branson, Javier Solana. Si j'avais √©t√© dans le cadre d'un emploi r√©mun√©r√©, je n'aurais jamais pu les approcher de si pr√®s. Je connais des gens qui travaillent pour les Nations Unies et qui n'ont jamais vu M. Annan. Moi, oui. Vous n'avez pas besoin d'√™tre pay√© pour vivre des exp√©riences aussi extraordinaires!"

Elmira Yermagambetova, 27 ans, est docteur en m√©decine, ou plus pr√©cis√©ment oncologue, originaire du Kazakhstan. Il y a trois ans, elle a commenc√© une formation en MBA √† l'universit√© Webster, et elle aura fini ses √©tudes en d√©cembre. Elle voulait retourner au Kazakhstan et pour y ouvrir un h√īpital, mais les choses √©voluent et les priorit√©s changent... Elmira a aujourd'hui l'intention de rester √† Gen√®ve o√Ļ elle apporte son aide √† ICV en tant que coordinatrice de projet pour le Congr√®s mondial sur le cancer. Elle a d√©j√† organis√© un s√©minaire m√©dical de 20 personnes √† Zurich, mais elle d√©sire encore am√©liorer ses talents d'organisation. "J'apprends beaucoup. Cette conf√©rence mobilisera plus de 3000 personnes, et je dois trouver 150 volontaires".  Pour elle, c'est l'environnement de travail multi-culturel qui repr√©sente le meilleur atout chez ICV.  "Hier, j'ai pr√©par√© du caviar pour l'ap√©ritif au bureau. J'ai parl√© de mon pays -- j'ai d√Ľ leur montrer sur la carte! -- avant d'√©couter les autres me parler de la Tanzanie, de l'Alg√©rie et du Pakistan. Vous apprenez des choses aux gens, tout comme ils vous en apprennent √† leur tour, et chacun doit trouver la meilleure fa√ßon d'entrer en contact avec les autres, en fonction des origines culturelles ou religieuses". Apr√®s deux mois pass√©s chez ICV, Elmira conclut avec une simple suggestion: "les gens qui sont timides devraient vraiment rejoindre l'√©quipe d'ICV. L'ambiance est tellement conviviale ici qu'ils se d√©barrasseront de leur complexe en une dizaine de jours!".

Jonathan Moy de Vitry, Suisse-Américain, 21 ans, a une formation dans les affaires et le marketing. Il a connu ICV par Internet. Lors de la Réunion annuelle du Forum humanitaire mondial, il a travaillé au bureau d'accueil à l'aéroport et a été également chargé de préparer des badges pour les participants. Aujourd'hui, il est coordinateur de projet au Congrès de l'Union mondiale des aveugles. "Je travaille là pour acquérir de l'expérience. J'aimerais vraiment apprendre à être plus organisé, afin de gagner en efficacité". En travaillant avec 300 volontaires, il est certain qu'il parviendra à mettre ses talents d'organisation à l'épreuve!

Zainab K Ahmed, du Pakistan, 25 ans et détentrice d'une licence en journalisme et en français, s'est portée volontaire en tant que reporter lors du Forum humanitaire mondial. "C'était ma première expérience à l'occasion d'un forum international," précise-t-elle, bien que cela fasse longtemps qu'elle offre ses services sur la base du volontariat. En fait, il y a trois ans, elle a commencé à donner des cours pour les enfants des communautés et a apporté son aide à la Croix Rouge de Genève. Elle est également militante au sein du FLP (Future Leaders of Pakistan), une organisation favorisant la prise de conscience chez les jeunes, et créée pour promouvoir la formation de dirigeants au Pakistan par la diffusion des connaissances et du savoir. Après ces débuts, elle a commencé un stage d'été en tant que reporter et traductrice. "Je vais rester chez ICV jusqu'au mois de septembre, mais je continuerai à proposer mon aide aux projets de l'organisation, inch'Allah".


©1997-2019 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2019-01-28 10:52 GMT|