Echos: l'Equipe du Bureau d'ICV...

10 mai 2005

L'√©quipe de volontaires du bureau de Gen√®ve est un √©l√©ment crucial d'ICVolontaires sans lequel l'organisation ne pourrait pas fonctionner. Les volontaires √† long terme et les stagiaires aident l'organisation de mani√®re significative en se chargeant des services d'adh√©sion, de la recherche de fonds, de la traduction de documents et bien plus encore. ICVolontaires offre chaque ann√©e un certain nombre de stages, en particulier dans le domaine de la traduction (particuli√®rement pour l'anglais, le fran√ßais et l'espagnol).  Louma Atallah et Caroline Daunes partagent leur exp√©rience?

Louma Atallah, stagiaire au bureau d' ICV d'avril à juin 2004, explique: "J'ai fait mon stage afin d'acquérir une expérience professionnelle. A l'époque, j'étudiais à l'Ecole de traduction et d'interprétation (ETI) de Genève. Mon travail consistait à traduire le rapport annuel de ICVolontaires de l'anglais vers le français. Si cela a été utile? Oui, très. L'expérience m'a donné l'occasion de travailler vite et efficacement sur un long projet, en prenant en compte les contraintes qui se présentaient. En gros, il y avait des contraintes de temps, de qualité, de jargon d'un domaine et de l'idée principale que l'on essaie de transmettre. J'ai particulièrement apprécié de pouvoir accomplir un travail du début à la fin. Mais aussi les initiatives que l'on m'a laissée prendre et la confiance et l'encouragement de Viola (Directrice d'ICV) et de Kathy (Coordinatrice d'ICV). Je viens juste de finir mes études et je recherche du travail."

Caroline Daunes a √©t√© stagiaire au bureau d'ICVolontaires d'octobre √† d√©cembre 2004. Elle a entam√© une licence d'anglais √† Toulouse. Elle est ensuite partie √† Vancouver (Canada) pour finir son dipl√īme. De retour en Europe, elle a d√©cid√© de compl√©ter ses √©tudes avec un dipl√īme en traduction (fran√ßais / anglais / allemand) de l'Ecole de traduction et d'interpr√©tation de Gen√®ve (ETI). Elle explique: "Je suis devenue stagiaire pour pour travailler et traduire pendant de longues p√©riodes, pour savoir si dans la dur√©e cela me plaisait. Ce que j'aimais c'√©tait que Ren√© (volontaire traducteur de longue date, r√©d.) r√©visait mes textes, et les relectures que nous faisions ensemble. De plus, les sujets abord√©s √©taient toujours int√©ressants, jamais r√©barbatifs, mais riches en contenus et substance. Conclusion: heureusement j'ai bien choisi la fili√®re de mes √©tudes!

Au niveau informatique, le stage a √©t√© aussi utile, car mes comp√©tences dans ce domaine n'√©taient pas n√©cessairement au point au d√©but. Conseils aux coll√®gues: ne pas h√©siter √† demander lorsqu'on n'est pas s√Ľr. Par exemple par rapport √† la terminologie utilis√©e par les organisations internationales et non gouvernementales. Les stages sont utiles dans la mesure o√Ļ ils permettent de concr√©tiser la mati√®re apprise √† l'universit√© dans un autre cadre. C'est utile pour l'association et pour le traducteur, donc une situation concr√®te et b√©n√©fique pour tous."

L'expérience du secteur privé au service du secteur à but non lucratif

Vijay Singh, originaire d'Inde, volontaire au bureau d'ICV jusqu'à janvier dernier. Armé d'une expérience en vente et marketing, il a apporté son aide pour contacter des entreprises à Genève afin de les sensibiliser au sponsoring du Programme CyberVolontaires. Il a désormais rejoint sa femme et son fils à New York.

Comment vous êtes-vous retrouvé impliqué dans ICVolontaires?

Lors des onze dernières années de ma carrière professionnelle, j'ai travaillé dans la vente dans différents pays. Cela m'a offert la possibilité de travailler et d'agir avec des personnes de milieux géographiques divers. J'ai déménagé du Kenya en Suisse avec ma femme qui travaille pour les Nations Unies. Une fois arrivé à Genève, j'ai utilisé mon 'congé sabbatique' pour découvrir des activités qui ne se seraient pas présentées à moi autrement.

L'une d'entre elles √©tait dans le domaine du volontariat. Afin de d√©couvrir les conf√©rences internationales, je me suis engag√© dans le Sommet Mondial sur la Soci√©t√© d'Information (la conf√©rence en 2003), o√Ļ j'ai √©t√© volontaire pour ICV. Une chose menait √† une autre et j'ai fini par faire partie de l'√©quipe de recherche de fonds d'ICVolontaires, ciblant particuli√®rement le secteur priv√©.

Quelle était la différence entre votre travail volontaire et vos précédents postes?

Avant ICV, j'utilisais mes comp√©tences professionnelles dans le domaine de la vente et du commerce, selon les normes du m√©tier. Utiliser mon exp√©rience et mes comp√©tences pour le d√©veloppement communautaire sans aucun gain 'mat√©riel' √©tait plut√īt inhabituel pour le moule dans lequel j'√©tais! Mon volontariat n'√©tait donc pas seulement un d√©fi, mais aussi une opportunit√© d'apprendre une nouvelle dynamique d'interactions.
Mon r√īle √©tait avant tout d'initier des contacts avec le secteur priv√© pour parler du Programme CyberVolontaires et explorer les possibilit√©s de construire un partenariat. A travers le programme, les volontaires sp√©cialis√©s en technologie de l'information et de la communication contribuent aux projets de d√©veloppement en se concentrant particuli√®rement sur la r√©gion africaine.

Avez-vous apprécié votre expérience chez ICVolontaires?

Certainement! Ca a été une expérience formidable. J'ai vraiment apprécié de travailler dans un domaine que je ne connaissais que d'un point de vue commercial. Travailler chez ICV m'a aussi donné l'opportunité d'agir avec et d'apprendre de personnes ayant des origines et des expériences différentes.

Souhaitez-vous continuer le volontariat?

Tout d'abord, je suis heureux d'avoir donn√© de mon temps et de mon exp√©rience pour un projet dont b√©n√©ficie l'Afrique o√Ļ j'ai habit√© presque huit ans. Si l'occasion se pr√©sentait, je serais tr√®s heureux d'√™tre volontaire pour le Programme CyberVolontaires pour une activit√© compl√©mentaire dans le futur.

©1998-2019 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|