Le volontariat, plate-forme d'Ă©changes

CĂ©cile Aubert
01 July 2001
En cette Année internationale des volontaires, un symposium s'intéressera à la contribution des bénévoles dans le domaine de la santé. Présentation d'une organisation née en 1999 suite à la Conférence internationale sur le sida.

2001, l'odyssée des bénévoles

C'est en tout cas le v?u de l'Organisation des nations unies qui a dédié ces 12 mois aux volontaires du monde entier. Pour faire le bilan des activités de cette année et encourager de nombreuses personnes à s'engager sur la voie du bénévolat, Genève accueille un symposium international sur le volontariat du 18 au 21 novembre.

Durant cette Année internationale des volontaires proclamée par l'ONU, une centaine de comités nationaux se sont constitués avec, pour but, d'atteindre les quatre objectifs de 2001: reconnaissance, facilitation, travail en réseau et promotion du volontariat. Séances plénières et ateliers sont au menu de ces trois jours, et les participants au symposium publieront un rapport édité sous forme de livre et de CD-Rom qui sera transmis au secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, en 2002.

Aider et Ă©changer 

C'est une ONG (1) créée à Genève en 1999 par une jeune universitaire qui met sur pied ce col-loque. Volontaires Internationaux de Conférences (ICV), basée à la rue de Carouge, s'occupe exclusivement du recrute-ment de bénévoles pour des manifestations et des projets sociaux ou humanitaires, à Genève et à l'étranger. Comment est née cet-te ONG?

"Lors de la Conférence inter-nationale sur le sida de 1997 à Genève, j'ai été chargée de re-recruter 500 bénévoles. La population a pleinement joué le jeu et, grâce à cette expérience, j'ai réalisé qu'il y avait vraiment un manque dans la Genève internationale au niveau du recrutement des bénévoles. J'ai alors décidé de créer un nouveau service en fondant un réseau. L'idée est vraiment de mettre en rapport des personnes qui souhaitent ai-der et des organisations qui ont justement besoin d'aide", ex-plique Viola Krebs, la fondatrice d'ICV. L'ONG a une base de données de 1500 bénévoles potentiels et recrute par voie de presse pour les grands événements, comme le Sommet social où elle a fourni 350 volontaires. Les motivations de ces bénévoles? Donner de leur temps pour pouvoir aider, se montrer utile, mais aussi découvrir. "Tous ont ce désir d'aider mais ce n'est pas unilatéral, c'est un véritable échange, ils reçoivent aussi beaucoup", précise Viola Krebs.

Qui sont-ils? Majoritairement des retraités ou des jeunes, et sur-tout des femmes. La classe la moins représentée sont les hommes de 35 à 50 ans. Intégrer pour ne pas exclure Lors de ce symposium, la santé aura une large place avec, pour thème dominant, la contribution des bénévoles à la santé publique. Des bénévoles?uvrant dans des domaines tels que l'accompagnement de patients souffrant du cancer ou du sida seront présents, mais aussi des volontaires travaillant auprès de personnes âgées. "Ce qui nous semble important", explique Viola Krebs, "c'est le parallèle entre la maladie et l'exclusion sociale. Les bénévoles qui aident des malades facilitent leur intégration sociale, ils sont un lien avec l'extérieur".

RĂ©seau cherche logement 

Le symposium international sur le volontariat de Genève lance un appel à la population habitant le canton. Geneva Host est un réseau de logement chez l'habitant créé par ICV et Mandat International, une association chargée de l'accueil des ONG à Genève, pour loger des délégués provenant de pays en voie de développement de passage à Genève pour quelques jours. Alors, si vous avez un ou plusieurs lits de libre chez vous, n'hésitez pas à contacter ICV, tél. 022 800 14 36.

(1) Pour information ou pour s'inscrire, ICV, rue de Carouge 104, CP 755, 1211 Genève 4, tél. 022 800 14 36, e-mail: info@icvolunteers.org et site web www.icvolunteers.org

©1998-2019 ICVolunteers|design + programming mcart group|Updated: 2019-01-28 10:52 GMT|Privacy|